François Martel
Auteur-compositeur

francois
Accueil

François Martel présentait le 30 septembre dernier un spectacle qui a littéralement séduit le public au bar Ô Patro Vys rempli à craquer. L'auteur-compositeur-interprète avait invité des amis musiciens et interprètes à nous livrer ses chansons selon leur inspiration. Cela a donné un feu roulant de chansons aux textures différentes mais toutes caractérisées par l'originalité des paroles de François.

L'auteure-compositrice-interprète Sylvie Tremblay y a interprété avec beaucoup de sensibilité et d'émotion deux pièces dont Les années (F. Martel/B.Sarrasin), chanson titre du nouveau CD que François Martel lançait par la même occasion. Le pianiste Benoît Sarrasin (Ma première Place-des-Arts) a signé les arrangements de cette production; son jeu pianistique y accentue sobrement les états d'âme qui traversent les chansons. Au bar Ô Patro Vys, tous ont remarqué le talent unique de ce musicien.

L'harmoniciste Alain Lamontagne a soulevé l'enthousiasme du public par ses accompagnements subtils et inspirés. L'harmonica d'Alain Lamontagne est très présent sur le dernier CD de François et sa touche bien personnelle donne une couleur unique aux chansons.

Cette expérience musicale au bar Ô Patro Vys s'est avérée être une formule gagnante. Ainsi, des musiciens aux styles différents se côtoient sur une même scène avec une préoccupation commune: transmettre le plus fidèlement possible en musique l'essence des textes des chansons de François Martel. Ce rendez-vous musical aux couleurs multiples n'a donc pas dit ses derniers mots...

*Les gens qui aimeraient se procurer le plus récent CD de François Martel peuvent en faire la demande par courrier électronique en nous laissant leur adresse postale. Le CD leur sera acheminé et François assume les frais postaux. Le coût du CD est de 15$.

Merci à l'avance!

   

Pendant qu'on se reconnaît

Heureux d'te voir mon frère
Pendant qu'on se reconnaît
Qu'on a encore assez de nerf
Pour pas reposer en paix
Qu'il nous reste assez d'coeur
Pour battre la démesure
L'esclavage et la peur
C'était pas dans notre nature
Un dernier toast mon frère
Pendant qu'on se reconnaît

On peut se l'dire mon frère
On vit dans un drôle de monde
D'où montent des prières
Et la fumée des bombes
J'me consume et j'apaise
Mes pulsions pyromanes
J'ai trouvé dans la braise
Une partie d'mon âme
Encore un toast mon frère
Pendant qu'on se reconnaît

Refrain

Peut-être que dans dix ans
On se sera perdus d'vue
Résistants délinquants
On rôdera dans les rues
En draguant des souvenirs
Plutôt indifférents
Qui au lieu d'nous sourire
Nous feront mal en passant

Salut mon vieux Gavroche
Il est minuit moins quart
Attends pas d'être trop croche
Puis accorde ta guitare
Moi ma qualité d'vie
C'est de t'entendre jouer
Ça donne un peu d'génie
À mon cerveau fêlé

À notre santé mon frère
Pendant qu'on se reconnaît
Salut mon vieux rebelle
Dis-moi quand c'est qu'on part
Les chansons d'Noël
Moé ça m'donne le cafard
Fait froid dans les parages
Veux-tu déserter
De l'autre bord des nuages
Ça doit être facile squatter
Un dernier toast mon frère
Pendant qu'on se reconnaît

Peut-être que dans dix ans
On se sera perdus d'vue
Résistants délinquants
On rôdera dans les rues
Survivants d'une guerre
Qu'on appelait la vie
J'vais ressembler à mon père
Un peu à toi aussi

Peut-être que tout à l'heure
On se sera perdus d'vue
On sortira d'la ruelle
Qui donne sur l'inconnu
En cherchant la lumière
Nous les oiseaux de nuit
On désertera la terre
Sans trop d'mélancolie

© Copyright François Martel 2011

Ce site a été créé par Communications Bazoom